Confidence de nuit : endométriose et retour de couches…

C’est par une petite nuit d’insomnie que je vous écris ces mots… Depuis quelques jours, voire quelques semaines, je sens du changement dans mon corps, des douleurs réapparaissent, surtout au bas ventre, des maux de tête sont de retour et je sens mon esprit un peu plus tracassé que d’habitude. Je crois en fait qu’il m’envoie un message, je crains que c’est mon retour de couches qui arrive tout doucement. Je dis bien “ craindre” parce que chez moi, les périodes de règles ont un fort impact sur mon quotidien et sont synonymes de douleurs. J’ai une endométriose, cette maladie “de la femme” encore peu ou mal connue, dont le symptôme le plus courant reste les règles douloureuses mais ce n’est pas que ça, je vous invite à consulter le site internet d’Endofrance pour plus d’informations.

Pour la petite histoire, on m’a diagnostiqué cette maladie alors que j’étais enceinte de 10 petits jours. Je ne savais pas encore “officiellement” que j’étais enceinte, je n’avais pas encore fait de test et pourtant, chose incroyable, je sentais déjà qu’un bébé grandissait en moi, j’en étais absolument convaincue. Le jour de ce diagnostic, lors de l’échographie, je pensais même que le radiologue allait m’annoncer ma grossesse (je m’étais même fait un scénario dans ma tête, avec musique et générique de fin) mais c’était finalement trop tôt dans la grossesse pour pouvoir le voir à l’ecran. Au lieu de ce moment magique imaginaire, le docteur m’a bien confirmé mon endométriose. Ça aussi, je sentais que je l’avais, bien longtemps avant d’avoir cette confirmation. Ce n’est que 10 jours après ce rendez-vous que mon Kiko et moi avons fait le test de grossesse… et qu’il a bien été positif ! Cet aparté pour vous dire à quel point je me sens chanceuse et que je remercie la vie d’avoir été si sympa avec moi à ce moment-là. Endométriose et grossesse ne sont malheureusement pas des mots très amis.

Je reviens sur mon sujet de départ. Mon Nino a 10 mois et demi passé et je n’ai pas encore eu mon retour de couches. C’est pour moi une chance parce que ça signifie une longue pause dans ma maladie puisque, depuis le début de ma grossesse je n’ai plus mes règles, et qui dit pas de règles dit pas de douleurs. En écrivant cette phrase, j’imagine que beaucoup de monde se dit qu’il est normal d’avoir mal pendant ses règles. Je répondrais alors que non, ce n’est pas normal d’avoir de fortes douleurs pendant ses règles, comme ce n’est pas normal d’avoir mal quand on allaite. Ce sont toutes deux de fausses idées, des mythes à démonter comme je les appelle. Chez moi, ces douleurs très vives arrivent plusieurs jours avant mes règles et concrètement, je me sens mal une semaine avant, tous les mois. Chaque mois, je suis impactée entre 10 et 15 jours, ce qui n’est pas rien. C’est pour ça que je n’ai pas envie qu’elles reviennent dès maintenant, quelques mois de pause supplémentaires, ce serait tellement plus sympathique. Je sais aussi que l’allaitement retarde le retour de couches chez beaucoup de femmes, et je compte bien aller jusqu’au sevrage naturel avec Nino. Est-ce que ça va aussi aidé à retarder mes règles ? Je ne sais pas mais je l’espère tellement ! D’autant plus que ce n’est pas une mauvaise nouvelle, ne pas avoir son retour de couches ça ne veut pas dire qu’on n’ovule pas, de nombreuses femmes tombent enceintes sans avoir eu le retour de leurs menstruations. Tout ça pour dire que j’espère que mon instinct me trompe et que ce fameux retour de couches ne se fera pas de sitôt.

J’en appelle alors aux mamans FEMMES qui ont une endométriose : comment s’est passé le retour de couches pour vous ? Est-ce que les douleurs sont revenues aussitôt ? Est-ce qu’elles étaient de même intensité qu’avant la grossesse, ou alors pires ? Vous pouvez me dire votre vérité, je préfère être informée et me préparer plutôt que de me faire de douces illusions…

Je vous embrasse, et à très vite.

Nini

Written by

5 thoughts on “Confidence de nuit : endométriose et retour de couches…”

  1. Bonjour on est toute differente certaines diront 3/6/9 mois après ou dessuite. Certaines diront que les douleurs sont moins fortes d’autres diront pires. Le mental dans cette maladie y joue pour beaucoup. Dieu donne ses plus lourds combats à ses plus forts soldats. Tels est ma devise et j’avance tête droite il arrivera ce qu’il doit arriver restons forte ne pas laisser la peur grandir en vous de l’inconnue. Je reste a votre disposition si vous voulez parler. Sabrina

    1. Coucou Sabrina, et merci beaucoup pour ce message !
      C’est certain, toute endométriose est différente d’une femme à l’autre, c’est dingue comme cette maladie est difficile à appréhender… Je suis complètement d’accord, il faut rester forte et continuer à avancer, je vais veiller à travailler mon mental 🍀
      Je me permets alors de garder ton e-mail au cas où, c’est vraiment gentil ❤️🙏

  2. Bonjour moi c’est Johanne. Ma petite Juliette est née le 3 octobre et j’ai eu mon retour de couche le 15 janvier… pour le moment des douleurs très modérées… c’est même étrange.
    34 ans / endometriose stade 4 / atteinte digestive utérine et ovarienne / FIV 1 réussie.
    Je sais que le post a un an mais ça peut toujours servir

    1. Merci pour ton partage Johanne 🙏🏼 Je suis certaine que ça servira toujours à d’autres femmes de lire différents témoignages, encore merciiiiiii ❤️

  3. Bonjour, je souffre d endometriose depuis je crois ‘toujours’ avec la joie d avoir été réglée à 11 ans. La semaine derniere j ai donné naissance dans des conditions tres difficiles à un magnifique petit garcon qui est actuellement hospitalisé.
    Rajouter à ce traumatisme de cet accouchement, du depart de mon bebe dans un autre hopital pour etre soigné, d etre seule à l hopital car confinement oblige…je rajoute encore à cela un nouveau soucis de santé: ma température corporelle monte en fleche (38.9) puis redescend. Apres des analyses, le medecin conclut qu il n y a pas d infection mais mon taux inflammatoire est tres élevé. J attribue cela à l’endométriose. Quelqu un a-t-il eu cela? Comment vous a-t-on soigné? Merci pour votre retour.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *