Le don de lait au lactarium : comment ça se passe ?

Si vous avez suivi mes histoires précédentes, vous savez déjà que je fais don de mon lait au lactarium de Necker. J’avais déjà cette envie pendant ma grossesse, mais nos premiers mois avec Nino ont été trop tumultueux pour me lancer. Je dois vous avouer que je n’y pensais plus vraiment, je me suis un peu lancée par surprise. J’avais d’abord contacté le lactarium pour faire don de 2L de mon lait stocké dans mon congélateur et qui arrivait bientôt à échéance, mais ils ont refusé ce don parce que je conservais mon lait dans des sachets. C’est une pédiatre de Necker que j’ai eu au téléphone qui m’a vite convaincu de me lancer dans l’aventure de “donneuse de lait maternel”.

Une inscription simple et rapide

Pendant cette même conversation téléphonique, la docteur m’a fait passer “un entretien” qui consiste à répondre à une dizaine de questions pour savoir si oui ou non je peux devenir donneuse. Rien de démesuré, des questions plutôt basiques rassurez-vous. Elle m’a ensuite expliqué la marche à suivre pour chaque tirage, la routine d’hygiène demandée (je vous explique tout ça en détails un peu plus bas) et qu’une collecte a lieu toutes les 3-4 semaines à domicile sur rendez-vous, Après cet entretien, place à l’administratif avec la transmission de mes coordonnées postales et téléphoniques. Elle m’indique ensuite qu’un colis composé de biberons, de pastilles nettoyantes et d’étiquettes à coller aux biberons me sera ensuite très rapidement. Me concenant, j’ai déjà un tire-lait en location (je vais d’ailleurs faire un autre post détaillé sur le tire-lait, lequel choisir, où le louer, etc.) mais pour les mamans qui n’en ont pas, le lactarium peut vous en fournir un. Enfin, elle m’indique qu’une prise de sang est à faire quelques jours avant la première collecte (à renouveler tous les 3 mois), le laboratoire de Necker doit vérifier que tout va bien à ce niveau là. Les tubes de sang sont à garder au réfrigérateur et à donner au collecteur le jour venu. Et voilà, en 15 minutes, mon inscription était faite et validée par la doc !

Les étapes à suivre à chaque tirage

Rien de bien compliqué, il suffit de prendre le pli, au bout de quelques tirages l’habitude est prise.

Avant le tirage, il faut :

  • Nettoyer les biberons et téterelles : soit à faire tremper 20mn dans de l’eau bouillante, soit à faire tremper dans un saladier d’eau avec une demi-pastille nettoyante, une eau qu’on peut utiliser à plusieurs reprises pendant 24h (j’ai choisi cette option, très simple et plus pratique)
  • Laver ses mains et ses seins à l’eau savonneuse et les sécher avec un coton/sopalin à usage unique (ça prend une petite minute tout compris)

Après le tirage :

  • Transvaser le lait tiré dans un biberon spécifique (grand biberon de 240 ml)
  • Remplir une étiquette avec date, heure et quantité du tirage (pour la quantité, je l’indique après 2 tirages la plupart du temps) et la coller au biberon
  • Conserver le biberon au réfrigérateur 48h maximum si un deuxième tirage est nécessaire pour remplir le biberon ou le mettre directement au congélateur s’il est rempli
  • Laver les biberons et téterelles utilisés pour le tirage et les remettre à tremper dans l’eau nettoyante si un deuxième tirage est prévu dans la journée.

Ma routine de tirages

J’ai commencé cette aventure en février, c’est encore tout frais, pour le moment je m’organise comme ça :

  • Mes tirages sont prévus tous les 2-3 jours, en fonction de bébé et de mon agenda, il m’arrive parfois de faire 2 jours à la suite si ma cadence est pas mal et que je suis disponible
  • Pendant ces “journées tirages”, je fais 2 à 3 tirages : idéalement le matin (moment où j’ai souvent le plus de quantité, comme beaucoup de femmes), le midi après manger (le lundi midi est particulièrement productif chez moi, je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que je mange bien riche le week-end !) et dernier tirage le soir, après avoir fait dormir Nino (la première tétée de la nuit peut facilement prendre 1h et pourtant, je tire quand même pas mal après).

Je dois vous avouer qu’avec un petit explorateur en quête de découvertes, c’est pas toujours facile de tirer tranquillement (voire quasiment jamais!), mais il est génial, il reste collé à moi alors installée sur ma chaise et on joue ensemble. Je l’aime, qu’est-ce que je l’aime mon bébé !

La collecte

Un collecteur passe récupérer mon lait à domicile sur rendez-vous pris par téléphone. Il m’a rapidement contacté après mon inscription, mais il m’a rappelé 2 jours avant la date de collecte pour fixer un horaire. C’est également auprès de lui qu’il faut “passer commande” si j’ai besoin de biberons supplémentaires, de pastilles ou d’étiquettes. Personnellement, mon collecteur est fort sympathique. Il m’a indiqué que les collectes se font généralement toutes les 3 semaines, mais j’ai préféré prévoir 4 semaines pour ne pas me mettre de pression et de tirer tranquillement. À savoir qu’une collecte se fait qu’à partir de 1,5L de lait à donner. Pour la première collecte, j’avais donné un peu moins de 2L de lait tirés en 2 semaines, j’étais AU-TAQUET, mais je vous avoue que c’est arrivé au moment où j’ai eu quelques engorgement et que mes seins étaient particulièrement pleins (merci les dents de bébé qui poussent).

Mon conseil bonus

S’installer dans un petit coin confortable où l’on se sent bien à l’aise est important pour moi. Je tire davantage quand je suis bien installée et relax. Je m’installe sur ma petite chaise en rotin chinée le mois dernier, juste à côté du tapis de jeu de mon Nino (même s’il ne reste plus vraiment sur son tapis, j’arrive parfois à l’amadouer avec les livres, il adore ça, surtout tourner les pages).

Voilà, je pense avoir fait le tour des informations à savoir ou connaître sur le don de lait, surtout si vous comptez vous lancer à votre tour. J’espère avoir convaincu des mam’allaitantes de se lancer, c’est non seulement d’une importante vitale pour tous ces bébés qui ont besoin de notre lait, mais c’est aussi très gratifiant personnellement, vraiment.

Doux bisous à toutes et tous,

Nini

Written by

2 thoughts on “Le don de lait au lactarium : comment ça se passe ?”

  1. Bonjour !
    Merci pour cet article. Je me tâte à me lancer mais j’ai peur de ne pas suivre le rythme. Bébé aura un mois dimanche. Pendant une semaine, j’ai tiré une fois par jour pour faire quelques stocks au cas où je devrais m’absenter. C’était du sport ! Je me vois volontiers tirer une fois par jour pour donner mais, avec bébé qui fait pour l’instant des tétées de quarante minutes toutes les deux heures, je ne suis pas sûre de trouver le temps ou l’énergie de faire plus et j’ai peur que ce soit insuffisant… Je vais poursuivre ma réflexion 🙂
    Encore merci de donner des détails, en tous cas !

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *