Le top 12 de mon « kit allaitement »

Top 12 (et non pas top 10, c’est beaucoup trop 2018) des accessoires que j’ai utilisé (et que j’utilise encore pour certains) dès le début de notre allaitement. Rien n’est indispensable (à part le numéro 1 bien sûr), c’est une liste très subjective qui apporte un confort non négligeable. Et si ça peut aider des mamans, je partage ! Allez, c’est parti… Top !

  1. La bouteille d’eau : toujours TOUJOURS en avoir une à ses côtés ! On commence par l’essentiel, ça peut paraître basique, mais allaiter (surtout dans les débuts) ça donne soif, très soif. Il faut anticiper avant de s’installer : c’est toujours une fois calée avec bébé que la soif arrive et que la bouteille n’est pas à portée de bras (on a beau étirer son bras au maximum de sa vie en s’imaginant Elastic Girl, ça marche jamais). Pour ma part, je ne vis que par la Mont Roucous, mon eau fétiche bonne pour maman et bonne pour bébé plus tard.
  2. Un coussin d’allaitement : je l’aime mon coussin, en plus d’être pratique, il est si beau ! Il m’a énormément servi durant les premières semaines de Nino, de jour comme de nuit, je l’ai utilisé dès notre séjour à la maternité. Au début, ça n’a pas toujours été facile de bien nous « caler », il faut un peu roder son coussin (comme pour une écharpe de portage je dirais) et s’il est composé de micro billes, ne pas hésiter à en enlever si vous le trouvez trop dur (j’ai gardé le surplus dans un sac isotherme pour le recharger plus tard si besoin). Aujourd’hui, il me sert davantage à me soulager le dos quand j’allaite Nino allongée au lit, ou encore pour faire barrière dans notre lit quand il s’endort et que je dois m’absenter quelques minutes.
  3. Plusieurs soutien-gorges, brassières ou débardeurs brassières spécial allaitement : j’ai commencé avec des soutien-gorge H&M et Vert Baudet, aujourd’hui je n’en porte plus, j’ai choisi les débardeurs brassières, du 2 en 1 bien pratique.
  4. Des coussinets d’allaitement : j’ai d’abord utilisé par des coussinets jetables, j’en étais contente mais j’en ai tellement mais tellement utilisé puis jeté… que je suis ensuite passée aux coussinets lavables en coton bio achetés sur Amazon, top.
  5. Du lange, plein de langes petits et grands : les premières semaines voire les premiers mois, avec les hormones en ébullition, le lait coulait à flot. Je devais souvent en placer sous mon Nino, sur le coussin d’allaitement ou sur mon drap pour éviter de tout tremper. Certaines mamans aiment aussi en avoir pour allaiter à l’extérieur et se cacher un peu, ça a pu m’arriver 1 ou 2 fois, je le mets sur mon autre épaule surtout pour essuyer bébé.
  6. De l’élastique, du chouchou ou de la barrette : en somme, de quoi s’attacher les cheveux. Allaiter peut donner chaud, et si comme moi tu as les cheveux longs, ce n’est pas très pratique de les laisser détacher (on se les bloque facilement ou bébé adore tirer dessus, une vraie passion).
  7. Un siège, une chaise à bascule ou tout simplement son « coin pour allaiter » : ça peut très bien être un coin du canapé, le tout est de trouver « the spot », ton endroit préféré et confortable pour allaiter. J’avais opté pour la chaise à basculer IKEA que j’adore, mais que je n’ai pas tant utilisé que ça.
  8. Une veilleuse : on y pense pas forcément, mais c’est un accessoire extra pour allaiter la nuit et surtout quand on fait du cododo. En l’ouverture d’un œil, on voit tout de suite comment va bébé. Également très pratique quand il y a besoin de changer bébé la nuit sans « se faire souffrance » avec une lumière forte (« on n’a pas eu un bébé pour souffrir »).
  9. Des coquillages d’allaitement : un accessoire peu connu, mais utile surtout dans les débuts ou pendant les pics de croissance de bébé, quand les seins souffrent un peu ou ont besoin d’hydration. Ils se positionnent directement dans le soutien-gorge après une tétée, et après avoir fait couler un peu de lait sur les mamelons. J’en ai utilisé quelques semaines sur conseil d’une maman rencontrée dans une réunion de Leche League, ça m’a bien aidé.
  10. La crème Lanoline de Lansinoh : Si le lait maternel ne suffit pas à soulager les seins, cette crème bien grasse est à étaler après les tétées. Je l’ai aussi utilisé longtemps, avant le frenotomie de Nino, des périodes où j’ai beaucoup souffert à cause de ses freins restrictifs non encore détectés (lire l’article Les freins de langue et de lèvre : des maux que tous les parents devraient connaître).
  11. Un collier d’allaitement : du pur accessoire non indispensable, mais quand même fort utile quand on a un bébé Wolverine aux griffes acérées (même coupées !) comme le mien. J’ai acheté mon collier lorsque Nino avait 5 mois, mais j’aurais pu le prendre avant, j’ai un peu tardé alors qu’il m’est très utile encore aujourd’hui. Nino adore jouer avec et le mordiller à tout va! Pour plus d’infos, j’ai écrit un article dédié à lire en cliquant ici.
  12. Le tire-lait : toutes les mamallaitantes n’en ont pas forcément besoin, mais il reste l’équipement indispensable pour toutes celles qui reprennent le travail, celles qui ont besoin de faire du stock de lait en cas de sorties sans bébé, ou encore pour les mamans comme moi qui ont fait une relactation. INDISPENSABLE. Un long article dédié et détaillé est prévu pour bientôt.

Mon tour des accessoires pour l’allaitement se termine ici, ça fait déjà pas mal de choses à avoir. Il me reste à préciser que la meilleure « aide » pour allaiter bébé sereinement est l’entourage. Mamallaitante, sachez bien vous entourer avant et pendant votre allaitement (amis, famille, associations, groupes de mamallaitantes…), le soutien est primordial. Si vous aussi, vous avez des accessoires fétiches que je pourrais ajouter à cette liste, faites moi un petit mot 🤩

Amitiés,

Nini

Written by

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *