Naissance & période sensible

Dans le processus d’attachement, il y a cette petite fenêtre nommée “période sensible”, si belle dans la création du lien Maman-Bébé. Un processus naturel… quand on laisse la nature parler.
Juste après la naissance de son enfant, la femme secrète une quantité d’ocytocine inégalable dans sa vie, cette hormone du plaisir qui joue dans le tissage du lien affectif. Une expérience unique et magique ; la nature est bien faite ♥️
Dès le moment où le bébé naît au monde, cette période sensible commence et dure plusieurs heures. Il est alors si important de laisser les parents et leur bébé dans leur cocon, seuls, entre eux. Savourer.

Aujourd’hui, l’accouchement est trop souvent devenu un acte médicalisé (lorsqu’il se passe en maternité) et non pas un accompagnement respectueux de la femme qui accouche et du bébé qui naît.
En temps “normal”, il est déjà difficile de pouvoir vivre pleinement ce moment.
En temps actuel de pandémie et de confinement, ça me brise de lire tous les témoignages de femmes qui ont vécu des accouchements des plus irrespectueux et contre-nature. Cette fameuse période sensible est complètement mise à mal. C’est terrible.

Aux futures mamans qui me lisent: vous pouvez dire Non. Vous pouvez dire Stop. Vous avez le droit d’être entendue et respectée. Vous avez le droit d’ôter ce fichu masque quand vous accouchez.
Vous avez le droit de connaître et de vivre pleinement cette période sensible avec votre enfant.

Dans son livre, Michel Odent précise que “𝗹𝗮 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 𝗲𝗻𝘁𝗼𝘂𝗿𝗮𝗻𝘁 𝗹𝗮 𝗻𝗮𝗶𝘀𝘀𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗹’𝗲́𝗽𝗶𝘀𝗼𝗱𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝘃𝗶𝗲 𝗵𝘂𝗺𝗮𝗶𝗻𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝗮 𝗲́𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝘁𝗲́𝗿𝗲́𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗼𝗻𝗱𝗲́𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗮𝗹𝘁𝗲́𝗿𝗲́ 𝗱𝗲𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗶𝗹𝗹𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗱’𝗮𝗻𝗻𝗲́𝗲𝘀, 𝗲𝘁 𝗲𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗮𝘂 𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗱𝗲𝗿𝗻𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝘀 𝗱𝗲́𝗰𝗲𝗻𝗻𝗶𝗲𝘀”.
Reprenons nos droits. Laissons parler la nature.
Maintenant plus que jamais.

Written by

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *